Archives de catégorie : Astuces couture

Assortiments de rubans et galons

3 façons d’utiliser un galon en broderie anglaise

Lorsque j’étais petite, j’adorais aller à la mercerie avec ma maman. Les tiroirs à boutons me fascinaient, le présentoir de fils de toutes les couleurs, les fermetures à glissière bien ranger par taille, et puis tous ces rubans… Quel paradis ! La mercerie a toujours été mon pêché mignon.

Assortiment de boutons

Récemment, en cherchant du tissu pour un projet, je me suis égarée au rayon “rubannerie”. Et j’ai craqué sur un magnifique galon en broderie anglaise (ou peut-être même 2 ou 3)… Ne sachant pas exactement ce que j’allais en faire, j’ai pris 2 mètres de chaque. Et ceux-ci sont venus s’ajouter à d’autres, chinés en brocante, récupérés de-ci, de-là….

Quelques temps plus tard, je décide de coudre une jupe à l’une de mes filles. Dans la précipitation, je me trompe de taille…. Et la jupe est trop courte ! Je réfléchis, et j’ai l’idée de défaire l’ourlet et d’y ajouter un de ces jolis galons pour l’allonger un peu. C’est ainsi qu’est née l’idée de cet article… J’espère qu’il vous plaira ! Bonne lecture !

1- Rallonger un vêtement devenu trop court

Les enfants grandissent vite. Très vite. Trop vite…. ? Et les jolies cousettes sont parfois trop petites avant d’être usées….. Mais avant de les reléguer à la cave ou au grenier, n’hésitez pas à utiliser cette astuce pour les faire durer encore un peu !

Étape 1 : découdre l’ourlet

En bas d’une robe, d’un top, d’une blouse, ou d’un short, l’ourlet comprend souvent quelques précieux centimètres de tissu. Le découd-vite est une fois encore votre meilleur allié. Décousez soigneusement l’ourlet, puis repassez.

Utilisation du découd-vite

Étape 2 : coudre le galon

Placez le galon endroit contre endroit en bas de votre vêtement. Si le bas du vêtement est rond, repliez de 1cm une extrémité du galon, et faites chevaucher l’autre extrémité. Si le bas du vêtement est ouvert (comme pour une chemise par exemple), repliez chaque extrémité de 1cm en alignant le pli au bord du vêtement. Piquez à 1cm tout le tour. Surfilez ensemble les valeurs de couture.

Galon de broderie sur le bas d'un vêtement

Étape 3 : finitions

Au fer (votre deuxième meilleur allié après le découd-vite), couchez la valeur de couture vers le haut. Surpiquez à 2mm de la couture précédente.

Repassage du galon

Et voilà, quelques centimètres de gagnés ! On peut aussi imaginer de rallonger ainsi des manches.

Idée bonus : pour un effet frou-frou, vous pouvez froncer votre galon avant de le poser.

2- Réaliser un volant

Les petites filles (mais aussi les grandes !) adorent les volants. Et nous, on adore coudre des volants partout ! Mais plutôt que de le réaliser dans le même tissu que le vêtement, on peut tout à fait utiliser un galon en broderie anglaise !

Chemisier Farou vue dos option volant en tissu

Étape 1 : froncer

Si le volant est inclus dans le patron que vous utilisez, coupez le galon à la longueur du volant, comme indiqué sur le patron. Si vous souhaitez rajouter un volant sur un patron qui n’en présente pas, mesurez d’abord la longueur de l’emplacement du volant. Multipliez ce chiffre par 1,8. Vous obtenez la longueur de galon à couper.

Froncez ensuite pour obtenir la longueur de l’emplacement du volant.

Étape 2 : assembler

Épinglez le galon sur la pièce sur laquelle le volant va s’étaler, envers du galon contre endroit de la pièce. Bâtissez à grands points. Épinglez la seconde pièce, endroit contre endroit. Le galon est pris en sandwich entre les 2 pièces. Piquez à 1cm du bord.

Placement du volant

Mise en place du volant sur le chemisier Farou

On peut placer un volant dans une découpe, ou dans une ouverture de poche. On peut aussi le placer au niveau d’une emmanchure. Dans ce cas, le volant ne fait pas tout le tour de l’emmanchure, il commence à la carrure devant (où se trouve un cran) et finit à la carrure dos. Il faudra alors recouper le bord brut du galon pour obtenir une pointe.

Idée bonus : vous pouvez remplacer le galon en broderie anglaise par un galon en tulle brodée pour un résultat encore plus délicat.

Chemisier Farou vue face option mancherons

3- Mettre en valeur une encolure

Il y a là plusieurs possibilités d’utiliser un galon de broderie anglaise à l’encolure….

Idée 1 : le col volanté

Mesurez d’abord l’encolure. Multipliez cette mesure par 1,8. Coupez votre galon, puis froncez le pour obtenir la longueur de l’encolure. Bâtissez ce col sur le vêtement, envers du col contre endroit du vêtement. Puis poursuivez le montage du vêtement comme précisez dans le livret d’instructions.

Idée 2 : le col victorien

Il se réalise de la même manière que le col volanté. Simplement, on utilise un galon de faible largeur qui tiendra “debout” tout autour du cou plutôt que de retomber sur le vêtement.

Idée 3 : orner un col V d’une fine broderie anglaise

Mesurez l’encolure. Coupez le galon de la longueur de l’encolure +5cm. Bâtissez le galon endroit contre endroit tout le tour de l’encolure, en démarrant au niveau du V. A cet endroit, les 2 extrémités se croisent. Poursuivez ensuite le montage comme indiqué dans le livret.

Assortiments de rubans et galons

J’espère que cet article vous  a plu et inspiré.e.s !  J’ai hâte de voir vos jolies réalisations maintenant !

Boutonnières horizontales et verticales

5 choses à savoir pour coudre des boutonnières

Chez Rose des vents, on aime les boutonnières : c’est chic, et le choix des boutons est une merveilleuse façon de personnaliser ses vêtements. On en trouve sur presque tous les patrons : la blouse Lombarde, la jupe Galerne, la tunique Borée, la veste Balaguère, etc… Mais les boutonnières sont souvent la bête noire des couturièr.e.s…. Dans quel sens dois-je la coudre ? De quel côté du vêtement ? Et si elle est raté ? Bref, on a peur !!!! Alors voici 5 secrets pour vous permettre d’être plus serein.e lors de leur réalisation !

1- Le sens de la boutonnière

La boutonnière peut être horizontale ou verticale. Cela dépend de sa fonction :

La boutonnière horizontale est appelée « boutonnière de tension ».

On l’utilise aux endroits qui tirent beaucoup. C’est le cas en haut d’un pantalon, ou encore en haut d’une chemise (mais seulement le premier bouton), en bas d’un poignet, etc…

On l’utilise également pour les tissus épais, par exemple pour les manteaux.

Comme cet endroit est tendu, le bouton viendra se positionner à l’extrémité de la boutonnière (et pas au centre), proche du bord du vêtement. C’est donc l’extrémité de la boutonnière (et non le centre) qui devra être placé au milieu de la croisure (exemple : l’extrémité de la boutonnière en haut d’un pantalon est sur la ligne de milieu devant).

Boutonnières horizontales et verticales

La boutonnière verticale est appelée « boutonnière de maintien »

Elles sont utilisées pour maintenir un vêtement fermé, mais sont moins sollicitées que les précédentes. On les réserve aux tissus plutôt fins. On les trouve par exemple sur le devant des chemises.

Contrairement à la boutonnière horizontale, le bouton se place cette fois au milieu de la boutonnière. La boutonnière est cousue au centre de la croisure.

2- Boutonnière côté gauche ou côté droit ?

La tradition remonte au Moyen-âge :

Les chevaliers (droitiers pour la plupart, comme la majorité de la population) portaient leur épée à gauche pour mieux la dégainer. Au moment de l’extraire de son fourreau, ils risquaient de coincer le manche de l’épée sous la patte de boutonnage ! Aucun risque si les boutons sont à droite…

Pour les femmes, l’habitude des boutons à gauche remonterait à la Renaissance. Les femmes de chambre (le plus souvent droitières elles aussi), qui se plaçaient en face de leur Dame, pouvaient ainsi les vêtir plus facilement.

Boutons à gauche sur robe fillette

©Amy Humphries – Unsplash

Si on résume : boutonnières côté gauche chez les hommes et côté droit chez les femmes !

3- Astuces pour ouvrir une boutonnière

Lorsqu’on ouvre une boutonnière, le risque, c’est d’aller trop loin….. Pour éviter l’accident, je place une épingle en travers à l’extrémité de la boutonnière. J’ouvre ensuite doucement avec le découd-vite, et l’épingle empêche de dépasser l’extrémité de la boutonnière !

Epingle placée à l'extrémité de la boutonnière

L’autre astuce consiste à investir dans un petit outil très pratique : un ouvre-boutonnière ! Si comme moi tu es fan de boutonnières, c’est un investissement très vite rentabilisé au regard du temps gagné et de la netteté du résultat ! Pour parfaire encore le résultat, notamment sur des tissus qui ont tendance à s’effilocher comme le tweed, on peut utiliser de la colle anti-effilochage.

Ouvre-boutonnière et son tapis

4- Boutonnière cordée

La plupart des pieds presseurs pour boutonnière permettent d’insérer un fil cordonnet dans la boutonnière. Ce cordonnet a 2 fonctions. Il rend la boutonnière plus résistante. Mais il permet également de donner du volume et évite que la boutonnière disparaisse dans un tissu épais ou velu. En pratique, on installe le cordonnet dans le pied presseur, et la machine pique par dessus.

 

5- Faire faire ses boutonnières

Dans l’industrie, il y a une machine pour chaque fonction. Les boutonnières sont donc faites avec une machine qui ne fait que ça. A la maison, il faut tout faire avec notre machine à coudre familiale, et parfois, ça coince… C’est le cas notamment lorsque l’on coud un manteau : les épaisseurs ne sont pas toujours compatibles avec nos machines à coudre. Assembler, passe encore mais lorsqu’arrivent les boutonnières, on atteint les limites de nos machines. Sachez que vous pouvez trouver des boutiques de retouches équipées d’une machine à boutonnières. Pour quelques euros, vous ressortirez avec de magnifiques boutonnières !

Jupe Galerne avec boutons et boutonnières

 

J’espère que cet article vous a plu ! N’hésitez plus : lancez-vous dans la réalisation de vos boutonnières !